Que faire si je pense être en poussée?

le .

 En cas de survenue de symptômes neurologiques, il ne s'agit pas obligatoirement d'une poussée...

poussee1Il s'agit peut être d'une poussée si:

  • Vous ressentez des nouveaux symptômes neurologiques
  • Les symptômes évoluent depuis au moins 24 heures
  • Les symptômes sont permanents au cours de la journée

poussee2Il ne s'agit peut être pas d'une poussée si:

  • Vous ressentez des symptômes anciens
  • Les symptômes évoluent depuis moins de 24 heures
  • Les symptômes apparaissent seulement transitoirement, à la fatigue, au stress ou à la chaleur
  • Vous ressentez de la fièvre ou des signes d'infection (grippe, bronchite, infection urinaire, etc...)
Que faire dans cette situation?

Vous devez dans un premier temps contacter votre neurologue traitant qui jugera de la présence ou non d'une poussée. Si nécessaire, votre neurologue pourra vous adresser dans notre Centre afin de confirmer l'existence d'une poussée et débuter le traitement habituel (corticothérapie par voie intraveineuse pour 3 à 5 jours).

Hormis cas de force majeure (urgence, absence de votre neurologue traitant), vous ne pourrez pas être directement pris en charge par le Centre de Recours.
Si cette situation s'avère néanmoins nécessaire, vous devez contacter le Centre par téléphone (04.92.03.87.54 ou 04.92.03.80.22), par e-mail (hdjneuro@chu-nice.fr) ou par le biais des formulaires de contact disponibles sur le site, pour obtenir un rendez vous.